Ces dernières semaines ont été bien occupées. 

Entre le boulot et... le boulot ! 

 

Cela fait environ 3 semaines maintenant que je vois une diététicienne-nutritionniste et malgré des hauts et des bas dans mon alimentaion journalière, j'ai perdu 1,2kg en tout.
Perte de poids constatée en cabinet et non sur mon pèse-personne.
Elle m'a rappelé hier soir, qu'il est important de perdre 500g/semaine et non 1kg/semaine comme je le souhaitais. Moins la perte est rapide, mieux elle sera. Va falloir que je m'arme de patience.
Se construire et devenir une meilleure version de soi prend du temps si on le fait bien ! Personne ne veut bacler le travail, au risque de devoir tout recommencer et cela croyez moi, j'en ai fais les frais plus d'une fois ! Avec mon obsession d'aller vite, j'ai brûlé tellement d'étapes, mis ma santé en péril, foutu en l'air mon métabolisme et je suis tombée dans l'enfer du yo-yo. 
Mais ceci est le passé, il n'a plus lieu d'être dans mon esprit. Seul le moment présent compte et ce que j'en fais. 

Il est primordial de cesser de se comparer aux autres, nous sommes toutes et tous uniques. La perte de poids, la prise de muscle etc. varie selon le type de personne, de son métabolisme. C'est une grosse perte de temps de s'identifier à telle ou telle personne qui se pavanne avec sa taille fine et ses abdominaux ainsi que son petit cul musclé et bien rebondi. Raaahhh !

J'ai du boulot devant moi, c'est certain, mais ce qui est déjà bien cool, c'est d'avoir eu ce putain de déclic pour persévérer dans le sport. C'est une vraie torture lorsqu'on commence, admettez-le ! Il faut être un minimum sadomaso, non ? Où bien, on est simplement amoureux du sport et là, eaaaaasyyyyy !

Premièrement, je dois travailler sur mes compulsion alimentaires, j'ai parfois des petites crises de boulimie suite à un état émotionnel ingérable. Je progresse grâce à ma nutritionniste qui met le doigt là ou ça fait mal et qui me fait prendre conscience de mes mécanismes. Je sors toujours un peu plus grandi de son cabinet. 
Je connais parfaitement ce que je dois manger, en quelle quantité, comment organiser mes repas selon le sport, selon les sorties, etc. En gros, je n'aurais même pas besoin d'elle en somme, mais son suivi "psychologique" au final m'apporte un très grand soutien et le fait d'aller la voir toutes les 2 semaines fait que je maintiens mon alimentation au quasi top ! Un jour prochain, je prendrai mon envol pour continuer cette lutte, cette nouvelle façon de se nourrir consciemment pour atteindre mes objectifs de vie saine. 

En attendant, ce soir je suis en vacances et mes 5 prochains jours de repos seront bien remplis. Entre mes retrouvailles avec mon ancienne meilleure amie du lycée, un petit-déjeuner bien français avec une amie "ésotérique", une balade au Mont Saint-Michel avec ma frangine, du sport (cardio ET muscu), puis un peu de repos tout de même, je ne verrai pas le temps passer.